Blog de aula de José Juan Clemente, profesor de Geografía e Historia del IES Profesor Ángel Ysern de Navalcarnero (Madrid). Este curso estará especialmente dedicado a las materias siguientes: Geografía e Historia de 2º y 4º ESO, y Geografía de 2º de Bachillerato. Además mantiene los contenidos de las otras materias de esta especialidad: Ciencias Sociales de 1º y 3º de ESO, Historia del Mundo Contemporáneo, Historia del Arte e Historia de España. Para contactar: derevolutionibus.geohistoria@gmail.com

lunes, 1 de septiembre de 2014

L'EXPLORATION FRANÇAISE DE L'AMÉRIQUE, HISTOIRE DE LA FRANCE.

La France avait concentré ses forces vers la Méditerranée au moment où de hardis navigateurs découvraient le nouveau monde et où des pêcheurs bretons et des marchands dieppois parvenaient à Terre-Neuve et au Brésil. Alors qu'Anvers, Lisbonne et Séville prenaient le relais de Gênes de Venisse, elle laissait Espagnols et Portugais se partager l'Amérique. Certes, en 1523-1524, Verrazzano, un Florentin, avait longé les côtes de l'Amérique dur Nord pour le compte de François I et nommé « Nouvelle Angoulême » l'estuaire de l'Hudson.

Jacques Cartier, un marin de Saint-Malo, dirige quatre expéditions en Amérique à partir de 1534, à la demande de François I. Il explore l'estuaire du fleuve Saint-Laurent et il remonte le cours de fleuve jusqu'à la ville actuelle de Montréal.

Certes, entre 1540 et 1565, des Français ont bien tenté d'établir des « Nouvelles France » au Canada, au Brésil et en Floride, entreprises qui ont toutefois été menées sans esprit de suite. Certes, François I avait bien notifié en 1540 à Charles Quint « que le soleil chauffe pour lui comme pour les outres et qu'il désirait fort voir le testament d'Adam pour savoir comment celui-ci avait partagé le monde ». Certes, reçu par les notables de Rouen le 2 octobre 1550, Henri II a pu assister au spectacle singulier de cinquante Tupinambas se faisant face dans un décor simulant la forêt amazonienne, avec des arbres peints, des fruits multicolores, des perroquets et des guenons, le roi de France avait d'autres horizons que celui de Brésil vers lequel voulaient l'entraîner les négociants normands , même si, en 1555, le général des galères, Villegagnon, fondait dans la baie de Rio de Janeiro une Henryville dont il espérait faire la capitale de la « France antarctique ».



Díaz, V., García, A. y Fernández, C. (2009). Sciences Sociales 2. Madrid: Pearson.
Marseille, Jacques (2002). Nouvelle histoire de la France. Paris: Perrin.

No hay comentarios:

Publicar un comentario

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...